Je vais expliquer brièvement quelque chose qui complique un peu la prise de photos et qui est le mouvement apparent des étoiles dans le ciel ; la réalité est que c'est la Terre qui se déplace sur son axe et non les étoiles.

Polaris, l'ancien point de référence

 

Il est important de connaître une étoile qui ne bouge jamais dans le ciel comme les autres et qui est toujours fixe: il s'agit de Polaris (ou couramment appelée "l'étoile polaire"), qui est l'étoile alpha de la constellation de la Petite Ourse. On l'appelle alpha parce que c'est l'étoile la plus brillante (j'explique la nomenclature de classification de l'alphabet grec dans cet article). Même si c'est l'étoile la plus brillante de la constellation, elle est moins brillante que d'autres comme Sirius dans la constellation de Canis Major.

Les constellations d'ours sont grandes, mais ce qui les identifie, c'est que les étoiles les plus brillantes forment une sorte de "casserole".

Pour cette raison, afin de localiser la Petite Ourse et Polaris lorsqu'il y a peu de luminosité, il est nécessaire de s'appuyer sur d'autres étoiles plus lumineuses, comme celles de Grande Ourse. Comme référence, nous trouvons d'abord l'étoile Dubhé qui est l'une des plus brillantes. Ensuite, nous regardons un peu à droite en direction du nord-est et là, vous trouverez Polaris.

 

L'importance de Polaris pour l'astrophotographie dans l'hémisphère nord

Ce qui est important, c'est que l'axe de la Terre pointe vers cette étoile et donne donc l'impression qu'elle est fixe et que toutes les autres tournent autour d'elle. Il existe de nombreux dispositifs tels que les montures de type équatorial et les moteurs avec suivi, qui ont un axe qui doit être orienté vers cette étoile, qui semble ne pas bouger sur le ciel. L'autre axe suit le mouvement naturel des étoiles dans le ciel.

C'est grâce à ce mouvement que nous pouvons prendre des photos avec la trajectoire des étoiles qui sont les fameuses photos circumpolaires. En fait, il suffit de pointer l'appareil photo vers Polaris et de le laisser prendre des photos, puis de les joindre afin de voir l'effet des lignes autour du pôle. Je vous expliquerai cela dans un article ultérieur.

Précédent