Lorsque nous commençons ou voulons commencer à faire de l'astrophotographie, nous n'avons pas la moindre idée de l'équipement nécessaire pour le faire. Ensuite, lorsque nous consultons des personnes qui sont déjà immergées dans ce hobby ou que nous recherchons des articles à ce sujet. Finalement, nous trouvons des informations tellement détaillées qu'il est compliqué d'avoir une idée de ce qui est nécessaire.
C'est pourquoi je présente une idée générale sans trop entrer dans le détail des éléments les plus courants utilisés en astrophotographie, afin que ceux qui partent presque de zéro puissent se faire une idée globale de l'équipement nécessaire. Le détail des accessoires au moment de l'achat de chaque équipement sera décrit dans des articles ultérieurs

Avant de présenter l'équipe, je voudrais clarifier les points suivants :

  • L'astrophotographie consiste en deux étapes : l'acquisition, qui est la procédure de prise de la photo avec l'équipement dont nous disposons, et le traitement de la photo (développement) avec lequel nous allons transformer notre photo brute et faire ressortir tous ses détails à l'aide d'un logiciel spécialisé. Dans cet article, nous ne parlerons que du matériel utilisé pour l'acquisition.

  •  En astrophotographie, bien qu'il existe des équipements plus complexes que d'autres, il n'est pas nécessaire d'avoir un niveau d'expérience en tant que tel pour pouvoir commencer avec un équipement spécifique. Cela dépend de votre budget, de votre temps disponible, mais surtout de votre engagement et de votre patience pour apprendre cette activité :

    • Il y a des gens qui ne sont pas sûrs à 100% et qui achètent l'équipement le moins cher pour se faire une idée de ce que c'est et, au fur et à mesure qu'ils acquièrent de l'expérience, ils acquièrent un équipement plus complexe et plus cher.
    • Il y a des gens qui ont les moyens et le temps d'aller directement sur place avec des équipements complexes et coûteux dès le départ.
    • Un point très important à considérer est que lorsque vous changez de type d'équipement, vous trouverez de nouvelles problatiques inhérents à celui-ci et de nouvelles situations qui doivent être résolues. Par exemple, lorsque vous passez d'un appareil photo DSLR  à un astrocaméra, vous devrez utiliser un ordinateur, lorsque vous commencez avec une monture équatorial avec suivi, vous devrez apprendre à aligner la polaire, etc. Ce point sera abordé dans un article distinct.

 

Éléments communs d'un équipement d'astrophotographie

  Monture : c'est la base sur laquelle nous allons porter le reste de l'équipement. Dans cette catégorie, on trouve des trépieds photographiques simples et courants, des montures avec suivi de l'appareil photo et des montures plus sophistiquées qui peuvent porter des télescopes et des appareils photo pesant plusieurs kilos. Contrairement à ce que pensent de nombreux débutants, le choix et l'investissement dans une monture de qualité devrait être la priorité numéro 1, avant tous les autres éléments de votre équipement, car si vous n'avez pas une bonne monture avec un bon degré de précision, il ne vous sera pas très utile d'avoir le meilleur télescope ou la meilleure caméra.

 

Optique : c'est ici qu'interviennent les objectifs et les télescopes. Il n'est pas nécessaire d'avoir un télescope pour faire de l'astrophotographie, en fait, il y a certains objets dans le ciel que pour les photographier complètement il faut le faire avec la caméra.

Acquisition : Nous parlerons ensuite des appareils photo, qui se divisent en deux catégories : les DSLR (Digital Single Lens Reflex), qui sont les appareils que nous utilisons couramment pour la photographie courante, et les astrocaméras, qui sont des caméras spécialement conçus pour l'astrophotographie.

  Accessoires : Il est souvent nécessaire de compter les accessoires supplémentaires tels que l'intervallomètre pour la caméra, les espaceurs de télescope, le masque de bathinov pour le focus, etc.
Note : Nous ne mentionnerons que les plus courants et les plus indispensables, car cet article n'a pour but que de donner une idée générale à ceux qui commencent.

 

Si nous pouvions le résumer en une phrase, nous dirions que cela dépend du type et de la qualité de la photo que vous voulez prendre et que c'est sur cette base que vous devrez choisir l'équipement. Vous trouverez ci-dessous la liste des équipements par ordre de complexité et les photos que vous pouvez prendre avec chacun d'entre eux.

Complexité : très basse.

Caméra DSLR et trépied

Type d'images qu'on puet réussir: simples photographies panoramiques de nuit de grand champ, de pas plus de 30 secondes d'exposition (ça dépend de la lentille utilisée et le temps que le mode "bulb" de la caméra permet).
Trépieds: Il faut pas se compliquer la vie avec une marque en espécial. N'importe quel  fonctionne, je recommande seulement qu'il soit trépied avec ballhead
Cámeras: Ces sont quelques modèles les plus populaires pour l'astrophoto :  Canon t6i, Canon t7i, Canon EOS 6D Mark II, Nikon D5100Nikon D610, Sony a7s II

 

 

 

Caméra DSLR,  trépied et intervallomètre

Genre d'images qu'on peut obtenir: de grand champ, pas plus de 30 secondes d'exposition (ça dépend de la lentille utilisée et le temps que le mode "bulb" de la caméra permet), photos circumpolaires, trace d'étoiles et vidéos de timelapses.
Intervallomètre: seulement il faut s'assurer que soit compatible avec le modèle de caméra.
Lentilles populaires pour grand champ: Rokinon 10mm f/2.8

 

 

 

Complexité: baisse

Caméra DSLR, trépied,  intervallómètre et monture avec suivi pour caméras DSLR

Type d'images: de espace profond. Le monture pour caméra est une option peu coûteuse qui vous permettra de démarrer tranquillement de manière moins compliquée. Ici, la situation devient plus intéressante car la monture vous permettra de suivre le mouvement des étoiles dans le ciel et vous pourrez prendre des photos d'objets tels que des nébuleuses, des galaxies, etc. (cela dépend de la distance focale de l'objectif que vous utilisez et du temps autorisé par le mode "ampoule" de l'appareil). En général, la monture de suivi pour caméra DSLR vous permet de prendre des photos avec un temps d'exposition de 1 à 2 minutes.
Montures pour caméras populaires: Explore Scientific IEXOS-100, Sky-Watcher Star AdventurerIOptron Skytracker, IOptron Skytracker Pro, IOptron SkyGuider Pro,
Lentilles populaires para astrophotographie: Samyang 135 mm f2.0, Canon EF 70-200mm f/4L-IS II USM

 

 

 

Complexité: moyenne

Caméra DSLR, trépied robuste pour monture, intervalómetro,  monture équatorial numérique et  télescope

Type d'images que vous pouvez obtenir : espace profond, longue distance focale. Une monture équatoriale pour télescope vous permettra de capturer des objets plus petits avec des télescopes en plus d'obtenir plus de stabilité. Cependant, selon la longueur focale de votre télescope, vous ne pouvez prendre qu'une à deux minutes de temps d'exposition. Pour adapter la caméra au télescope, vous aurez besoin d'un anneau en T spécial pour votre marque de caméra. Quant au télescope, il est fortement recommandé de commencer avec un réfracteur.

Si vous comptez acheter un ensemble avec un télescope, vous devrez acheter le système d'autoguidage (voir point suivant).

Montures de base pour niveau débutant: Celestron AVX, IOptron CEM25P, Ioptron IEQ30, Sky-Watcher AZ-EQ5, Sky-Watcher EQ6-R Pro,
Télescopes:  William Optics ZenithStar 61, Orion ED80T Carbon Fiber ED APO, Takahashi FS-60Q Fluorite, William Optics Red Cat,

 

 

Caméra DSLR, trépied robuste pour monture, intervalómetro,  monture équatorial numérique et  télescope + système de guidage

Type d'images que vous pouvez obtenir : espace profond avec de longs temps d'exposition. Le système d'autoguidage consiste en un télescope supplémentaire sur lequel est généralement installé une astrocaméra planétaire ou de niveau inférieur et qui est utilisé pour corriger une erreur périodique des montures équatoriales qui ne permett pas de prendre des photos à longue exposition. Ce système consiste à surveiller en permanence la position d'une étoile de référence, et lorsque cette étoile se déplace hors de sa position, le système d'autoguidage envoie les corrections nécessaires à la monture.

Cela nous permet de prendre des photos avec des prises de 5, 10 ou plus minutes d'exposition. On pourrait dire ici que nous disposons déjà d'un équipement astrophotographique complet.
Voici un autre problème à prendre en compte : il faut généralement avoir un ordinateur auquel on va connecter la caméra du télescope puisque c'est un logiciel qui va se charger d'analyser l'image et d'envoyer les corrections nécessaires. Il existe des équipements autoguidés qui n'ont pas besoin d'ordinateur, mais ils sont généralement plus chers.

Vous trouverez ici un grand choix d'équipements pour le guidage.

 

 

 

 

Astrocaméras

Complexité: moyenne-haute

Astrocaméra RGB (color), trepied robuste,  monture equatorial numérique, télescope, système d'autoguiadage

Type d'images que vous pouvez réaliser : espace profond avec des temps de pose longs et une meilleure qualité. Un astrocaméra a juste ce qu'il faut pour prendre des photos d'astrophotographie, contrairement aux DSLR qui sont des appareils à usage général. Ils disposent d'un système de refroidissement qui améliore la qualité de l'image en réduisant le bruit du capteur. La complexité des astrocaméras est que vous aurez nécessairement besoin d'un ordinateur pour faire la capture d'image, contrairement aux DSLR.
Astrocaméras RGB populaires: ZWO ASI2600 Pro, ZWO ASI294MC Pro, ZWO ASI071 Pro Cooled

 


Photographie par Simon Lewis

 
Complexité: haute

Astrocaméra monochrome + filtres + roue à filtres, trépied robust, monture equatorial numerique, télescope, système d'autoguidage

Les astrocaméras monochromes offrent la meilleure qualité par rapport aux DSLR et astrocaméeras RGB. Pourquoi utiliser un astrocaméra monochrome pour capturer des images en couleur ? Les appareils photo DSLR et RGB capturent toutes les couleurs en une seule prise (c'est pourquoi ils sont communément appelés OSC-One Shot Color), mais ce qu'ils font en interne est de capturer les pixels verts, rouges et bleus au même temps, donc ils capturent moins de ces couleurs dans chaque prise. Les caméras monochromes, en revanche, capturent 100% de la couleur prise avec le filtre utilisé. C'est pourquoi, par exemple, pour une photo couleur complète, 20 minutes d'exposition sont prises en utilisant le filtre rouge (R), 20 minutes supplémentaires en utilisant le filtre vert (G) et 20 minutes supplémentaires en utilisant le filtre bleu (B). Ils sont ensuite combinés dans un logiciel au moment du traitement, ce qui génère une image de meilleure qualité.

Mais ne vous y trompez pas : l'astrocaméra monochrome a capturé plus de couleurs et de détails par 20min. dans chaque filtre qu'une caméra RGB capturant 1 heure d'exposition.

Pour ces équipements, la complexité augmente car il faut manipuler la roue aux filtres, l'astrocaméra, ainsi que l'équipement d'autoguidage, la monture, etc.
Caméras monochromes: QHY QHY600, ZWO ASI183GT
Filtres: Astrodon Tru-Balance Generation 2 E-Series, Baader LRGB Filter
Roue à filtres

 



Imagen por Christoph Lichtblau